#ChallengeAZ Ancêtres & cie ChallengeAZ 2021

Tonton Joseph, comment nous trouves-tu?

Pour la 20ième lettre, j’ai failli intitulé ce billet « T’as beaux yeux tu sais! ».

Une photo, qui quand je l’ai découverte, ne me posait aucun problème. Pour moi, elle représentait Marie Claire Aoustin (1880-1951) avec ses enfants, dont le grand-père paternel de mon épouse. Du reste, ce dernier qui tenait une petite voiture lançait un regard de tueur au photographe. La carte était signée Pierre Maillard (1877-1937), du nom du mari de Marie Claire et à l’attention d’un tonton Joseph. Rien de bien compliqué en somme. Sauf, qu’au moment où j’ai décidé de choisir ce cliché pour le ChallengeAZ et que je me suis un peu plus penché dessus, ce n’était plus si simple.

Présentation à tonton Joseph – Photo personnelle

Tout d’abord les photographiés. La femme assise et portant le jeune enfant sur ses genoux ne ressemble pas du tout à Marie Claire Aoustin. De plus, elle semble présenter un strabisme et porte un col blanc de religieuse. Dans ce cas, il ne peut s’agir que de Jeanne Aoustin (1879-1957), religieuse à Saint-Paul de Chartres, sœur de Marie Claire et de ce fait, tante des enfants. En ce qui concerne ces derniers, ce sont bien 3 des 5 enfants de Pierre Maillard et de Marie Claire. Il y a de gauche à droite, Pierre Marie Alexandre Maillard (1905-1975), sosa 12 de mes enfants, Marie Claire Maillard (1908-2002), et enfin Alexis Joseph Maillard (1913-2001), le petit dernier de la famille que j’avais pris,encore une fois, pour une petite fille…

Présentation à tonton Joseph – Photo personnelle

Maintenant le texte. Quoi le texte? Où est le souci avec celui-ci? Aucun, vais-je vous dire. Juste une erreur concernant celui qui l’a écrit. En effet, cette photo est à l’attention d’un tonton Joseph. Quand, grâce à mon logiciel de généalogie préféré, j’ai affiché tous les oncles de Pierre Maillard, je n’ai trouvé aucun Joseph. J’ai alors poussé jusqu’aux grands-oncles, ainsi qu’à ceux de Marie Claire Aoustin, mais toujours pas de Joseph! J’ai donc relu plus attentivement le texte et cela m’est apparu comme une évidence. Ce n’était pas le père des enfants qui avait rédigé la carte, mais son fils aîné : le petit Pierre Marie Alexandre avec son regard furibond. En effet, le tonton Joseph n’était autre que Joseph Marie Aoustin (1885-1939), petit frère de Marie Claire. Enfin, Jeanne Rivoal, sa future femme qui était institutrice, aurait sûrement félicité Pierre pour sa belle écriture!

Juste un petit complément sur la photo. Au vu d’Alexis, celle-ci a été prise vers 1914 et probablement à Saint-Joachim en Brière. Dans le jardin de la maison de Pierre et Marie Claire, située sur l’Ile de Pendille et qui s’y trouve toujours. Juste en face de celle qu’a faite construire le petit Pierre quelques dizaines d’années plus tard.


Sources & crédits
Pixabay – Vinsky2002

4 commentaires

  1. Je pense que c’est quelqu’un qui a écrit en son nom (comme on fait encore aujourd’hui avec les bébés / enfants) plutôt que lui qui a directement pris la plume car il me paraît bien jeune.

  2. Une enquête rondement menée :clap::clap: J’adore ces photos j’explore en zoomant partout. Je suis même allée dans le clapier. Et à priori, personne n’est caché dans le tonneau 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :