#ChallengeAZ Ancêtres & cie ChallengeAZ 2021

Jour de fête

J comme joie, tout simplement!

Les photos du passé nous ramènent à un moment qui a marqué la vie de nos ancêtres et de leurs proches. Un mariage, un baptême, le service militaire… La communion d’un enfant en faisait partie. Tout le monde se mettait sur son 31 et se retrouvait à cette occasion. Ils en profitaient, quelquefois, pour immortaliser cet instant.

Une communion en 1908 – Photo personnelle

Je vais sûrement vous décevoir, mais je ne sais pratiquement rien de ce cliché. Il fait partie d’un très vieil album provenant du côté de Jeanne Rivoal, la grand-mère paternelle de mon épouse. Comme de nombreuses autres photos de ce dernier, il n’y a aucune indication concernant celle-ci. Enfin, si! Juste une, au verso : 12 mai 1908. Avec cela, je ne vais pas très loin.

Maintenant, si cette photo avec cette petite communiante figure dans l’album, c’est qu’il y a forcement une raison. En effet, on peut reconnaitre 2 personnes sur la gauche. Pierre Marie Rivoal, le père de Jeanne, dans sa grande tenue de gendarme, que l’on porte pour les réceptions et cérémonies officielles. Mais,celle-ci est aussi utilisée pour les réunions publiques ou privées, ayant un caractère de cérémonie, en particulier, dans un mariage, des obsèques, ou, comme dans notre cas, une communion… Juste derrière lui, avec un magnifique chapeau, se trouve Marie Eugénie Appoline Godet, son épouse.

Pour le reste de l’assemblée, je ne sais pas. Mais, on voit qu’ils sont tous bien habillés. Les 3 autres gendarmes portent aussi la grande tenue. Les « civils » arborent de beaux haut de forme. Quand à la gente féminine, elles rivalisent d’élégance dans leurs robes et avec leurs belles coiffes. On peut éventuellement penser que les 2 petites filles assises au par terre, sont Hélène et Jeanne, respectivement grande-tante et grand-mère du sosa 3 de mes enfants.


Sources & crédits
Pixabay – Markus Roider
Tenue31 – Gendarmerie

6 commentaires

  1. Magnifique image et non moins magnifiques tenues ! La dame (demoiselle) à la droite de la communiante est la seule personne assise – adulte. Maladie ? infirmité ? tu pourrais peut-être la croiser et faire le rapprochement sur un recensement bien rempli… Sauf si elle s’est assise juste pour nous faire parler :joy:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :