#ChallengeAZ Ancêtres & cie ChallengeAZ 2021

Z’avez vu mon beau pompon!

Z’ai réussi à finir et enfin décrocher le pompon avec cette dernière lettre du ChallengeAZ (dans les 2 sens du terme).

Je vais vous faire grâce des différentes origines possibles du fameux pompon rouge sur les bérets de marin. Mais allez pour le plaisir, juste une petite légende le concernant. On raconte que l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, aurait soigné avec son propre mouchoir un marin qui s’était blessé sur le sommet du crâne. Le tissu blanc devint tout rouge et comme il était mis « en boule », cela donna l’illusion du fameux pompon.

Il y a quelques marins dans les ancêtres de mes enfants. Mais, des porteurs de pompon, je n’en connais qu’un seul pour l’instant : Charles Victor Rivoal (1881-1965). frère cadet, de Pierre Rivoal (1875-1951), le gendarme vu ici et là tout au long de ce challenge.

Charles Victor Rivoal – Photo personnelle

Charles a 4 ans quand il devient orphelin de père. A 19 ans, il est soutier sur le paquebot « Bretagne », puis sera graisseur sur différents navires. Le 19 mars 1901 il est incorporé dans « La Royale » – la Marine si vous préférez – jusqu’à sa démobilisation en janvier 1905. C’est évidement durant cette période qu’il portera le béret au fameux pompon rouge. Il commence en tant que matelot 2ième classe à Cherbourg avant d’être dirigé vers Toulon où il passera quartier-maître en octobre 1904. Mécanicien pendant une bonne partie de son service, Charles, par la suite, exercera différentes professions aussi bien dans le privé que le public. Il était curieux de tout et bricoleur. Il avait, entre autres, monté lui-même son téléviseur!


Sources & crédits
Bertin – Pourquoi y-a-t-il un pompon sur mon bonnet?

10 commentaires

  1. Très zoli portrait pour conclure le challenge ! Bravo pour ce bel éventail de clichés, ce fut un grand plaisir de decouvrir l’image du jour pendant un mois. J’adore les photos anciennes et ne me lasse jamais d’y plonger mon imagination :blush:

  2. Ze suis content que cela t’ait plu :blush: tu as raison, les regarder ou les redécouvrier ouvre la porte à une imagination intense teintée d’émotion!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :