#ChallengeAZ Ancêtres & cie ChallengeAZ 2021

Oraison silencieuse

Pour la 15ième lettre de l’alphabet, les plus jeunes pourraient dire « OMG pour Oh My God! ».

Il y a des photos qui marquent dès le premier coup d’œil. Elles peuvent donner un sentiment de bonheur, de sérénité, de solennité, d’amusement, d’interrogation, mais aussi de tristesse. Ces sont ces 2 derniers que je ressens à chaque fois que je contemple ce cliché.

Jeune inconnue – Photo personnelle

La photo est tirée d’un tout petit album. Celui-ci a le format d’un livre de poche, avec une couverture en cuir et les vestiges d’une fermeture sur la tranche. Il provient du côté des arrières-grands-parents normands de mon épouse et contient, pour la plupart des clichés, de portraits de femmes et d’hommes, que je ne n’ai pu identifier pour l’instant.

Je suis resté sans voix la première fois que j’ai découvert la photo, n’osant pas formuler ce que je ressentais. Puis les sentiments et les interrogations sont venus tout simplement. C’est une grande tristesse qui m’envahit chaque fois que je vois cette petite fille avec sa couronne dans les cheveux. J’imagine ses mains jointes dans une prière silencieuse. Je n’ai malheureusement pas l’impression qu’elle a fermé ses yeux le temps du cliché, ni qu’elle se trouve dans les bras de Morphée. Ce petit ange à l’air d’être parti dans ce que certains qualifient « un monde meilleur ». Est-ce vraiment le cas ou juste ma perception ? Je ne sais pas si un jour je saurai qui se cache derrière ce visage mais pour ne pas sombrer dans la mélancolie, j’aime à penser qu’elle est en train de rêver.


Sources & crédits
Pixabay – Alexas_Fotos

10 commentaires

  1. Omg une photo post mortem. C’est effectivement assez dérangeant. Je t’invite à aller consulter le blog et les videos de Juliette « le bizzareum ». Ses dossiers et explications sont toujours très intéressants. Il y en a sur ces photos particulières. Cela « atténue le dérangement » quand on a le pourquoi du comment…

    1. Effectivement 😕 j’en ai d’autres mais plus récentes et de personnes nettement plus âgées. L’effet n’est pas le même. Je connaissais de nom « le bizzareum » mais pas eu l’occasion de regarder. C’est l’occasion 😊

  2. Cela se faisait beaucoup de prendre en photo les jeunes enfants décédés. Sur certaines photos, ils étaient mis en scène, comme s’ils étaient encore vivants, tenus debout par une armature en fer. Cela faisait perdurer leur existence, le temps d’un cliché, ô combien important, à une époque où les photos n’étaient pas prises « à tout va »…

    1. J’en avais entendu parler mais d’en voir une je trouve que c’est différent. Cela me rend triste de penser à cette fillette 😞

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :