#ChallengeAZ Ancêtres & cie ChallengeAZ 2021

Gendarme à cheval

Que diriez-vous d’un galop pour la lettre G?

Dans l’imaginaire collectif des Français, le gendarme et le cheval constituent un couple indissociable. La Gendarmerie, née en 1791, est l’héritière de la Maréchaussée. Cette dernière se présentait comme une troupe de cavaliers, dont le principal mode d’action était la chevauchée. Sous la Révolution, il faut avoir servi dans la cavalerie, pour intégrer la gendarmerie. Par la suite au 19ième siècle, c’est au sein de la division de la cavalerie qu’est placé le bureau de la gendarmerie. De plus, il existe une abondante réglementation témoignant de l’importance du cheval dans l’histoire de la gendarmerie. Ainsi, c’est sur sa monture, et dans son bel uniforme de gendarme, que l’on découvre Pierre Marie Rivoal (1875-1951), sosa 26 de mes enfants.

Pierre Rivoal et sa monture – Photo personnelle

Cette photo date du 29 mars 1915. Pierre est brigadier à cheval affecté à la prévôté de la 6e division d’infanterie. A l’origine, rien ne le destinait à entrer dans la gendarmerie! En 1895, Pierre, orphelin de père depuis 10 ans, a 20 ans et est plombier. Il habite le Havre et s’engage pour 4 ans dans le 3e régiment des Hussard à Dinan. Libéré en 1899 avec le grade de brigadier, Pierre est alors laveur de wagons à la SNCF. Puis, devant renouveler sa carte d’identité, il se rend au bureau de police et découvre à cette occasion les possibilités d’une carrière dans la gendarmerie. C’est ainsi que le 13 mars 1900, il devient élève gendarme à cheval. Par la suite, toute sa carrière se déroulera dans le Calvados, autour de Caen, à Moult et Langannerie, en particulier. Pierre est nommé brigadier vers 1908, puis chef de brigade en 1918, grade qu’il gardera jusqu’à son départ en retraite le 3 mars 1923.

Pour le petite histoire, Pierre épouse Marie Godet à Ranville en 1902. Il n’apporte en dot que ce qu’il pouvait avoir à l’époque : son équipement et son cheval!


Sources & crédits
Tenue bleu-gendarme – Gendarmes prévôtaux à cheval (1870 – 1871)
Le cheval dans la gendarmerie de XVIIIe au  XXIe siècle – Édouard Ebel et Benoît Haberbusch
Histoire de la Gendarmerie nationale – Wikipédia

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :